Choisir les végétaux pour sauver la planète


Mauvaise utilisation de nos ressources

Une partie du problème vient du fait qu’il faut nourrir les animaux que nous mangeons avec des quantités importantes de grains (13 livres de grains pour produire 1 livre de bœuf). Ce processus entraîne un gaspillage considérable de nourriture. En effet, convertir des protéines végétales en protéines animales s'avère peu efficace: si on nourrit des animaux avec des céréales, ils ingèrent en moyenne 7 kilocalories pour redonner 1 kilocalorie sous forme de viande. Selon l’ONU, si on utilisait les grains pour nourrir les humains plutôt que les animaux d’élevage, on pourrait nourrir 3,5 milliards d’humains de plus.

Les forêts

L’élevage du bétail est une cause majeure de déforestation dans le monde. Pour produire les grains que consomment les animaux et pour loger ces derniers, il faut couper des forêts. Depuis 1960, plus de 38% de la forêt amazonienne a été rasée pour créer des pâturages pour le bétail. De plus, en détruisant les forêts, on détruit l’habitat naturel de nombreuses espèces végétales et animales accélérant ainsi leur extinction. Les forêts emmagasinent aussi de larges quantités de gaz carbonique, libèrent de l'oxygène, régularisent le climat, préviennent les inondations et protègent les sols.

L’eau

L’eau, denrée de plus en plus rare, pourrait aussi être économisée grâce à une alimentation végétarienne. Il faut au moins 90 fois plus d’eau pour produire de la viande que pour faire pousser des végétaux. Pour produire une livre de bœuf on utilise plus de 6 000 litres d'eau. On ne réalise pas que pour produire une livre de bœuf on utilise la même quantité d’eau que si l'on prend quatre douches par semaine pendant quatre mois.

Pollution de l’eau

Saviez-vous que pour chaque kg de viande, il se produit 53 kg d’excréments et d’urine et que les animaux d'élevage produisent 130 fois plus d'excréments que l'ensemble de la population humaine. Malheureusement tous ces déchets se déversent dans les rivières et contaminent la nappe phréatique.

Le méthane

Le méthane est un gaz produit par les bovins lorsqu’ils font des éructations et des flatulences. Une tonne de méthane a le même effet de réchauffement de la planète que 23 tonnes de CO2. On reconnaît aujourd’hui qu’une vache laitière rejette l’équivalent de 1.5 tonnes de CO2 dans l’atmosphère à chaque année et qu’un bovin produit autant de méthane qu’une auto qui roule 10 à 25 km par jour.

Le pétrole

L’élevage du bétail exige de vastes quantités de pétrole, entre autres pour la machinerie agricole, le chauffage des bâtiments, le transport par camion des céréales, des médicaments, des animaux, de la viande, etc. Environ un gallon de gazoline est nécessaire pour la production d'une seule livre de bœuf.

Les océans

La pêche commerciale et ses filets raclent le fond des océans, détruisant toute vie, y compris les récifs coralliens; ils tuent aussi les marsouins, les oiseaux, les otaries et d'autres animaux capturés "accessoirement" dans les filets. Quant aux élevages côtiers, ils rejettent d'énormes quantités de matières fécales, antibiotiques, parasites et poissons étrangers dans des écosystèmes marins très fragiles.
administrateur4

Alexandre Gagnon est le fondateur principal de l'AVM. Il aime le tofu à toutes les sauces et il est webmaster de l'AVM depuis sa création.


Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)