L’aliment du mois : Le panais

 

L'aliment du mois : Le panais

Le panais est un légume racine charnu proche de la carotte disponible du mois d’octobre à février qui peut être consommé aussi bien cru que cuit. Il renferme de très nombreux minéraux et vitamines. Découvrez comment l'utiliser avec nos recettes!

 

Conservation

On peut le conserver au frais dans un sachet ouvert pendant plusieurs semaines mais il est conseillé de le consommer rapidement car le panais à tendance à ramollir, ce qui rend l’épluchage plus difficile.

 

Utilisation

Le panais se prépare et se cuisine comme la carotte.

On peut l’utiliser cru et râpé dans des salades.

Cuit, on peut le faire en frites rôties au four, ou encore en purée et en soupe. Coupé en petits dés (à la taille de grains de riz) et cuit dans un bouillon, on peut l’utiliser pour faire un risotto.

Avec sa saveur douce et sucrée, le panais s’accorde bien avec le sirop d’érable, l’anis étoilé/badiane ou encore les herbes comme le thym et le romarin.

 

Les bienfaits

Le panais est une bonne source de fibres, de vitamines nécessaires à la production d'énergie et de magnésium (développement osseux, construction des protéines, système immunitaire).

Il contient toutefois deux fois plus de glucides que la carotte mais le panais reste moins calorique que la pomme de terre, ce qui en fait un légume de remplacement intéressant.

Le panais contient aussi des antioxydants qui pourraient jouer un rôle dans la prévention de certains cancers.

Le saviez-vous?

Le panais sauvage que l’on retrouve près des cours d’eau ou sur le bord des routes, est une plante urticante qui peut causer des brûlures à la peau quand on s’expose au soleil après l’avoir touchée.

 

Quelques recettes

 

 

Article réalisé par Mathieu Brodut
L'opinion exprimée dans le cadre de cette chronique, est celle de son auteur et ne reflète pas nécessairement l'opinion, ni n'engage l’AVM. 

 

Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)