La diète végane émettrait 50% moins de gaz à effet de serre que le régime omnivore mais on hésite encore à en faire la promotion

La diète végane émettrait moins de gaz à effet de serre qu’un régime omnivore. C’est facile à imaginer. Mais de combien au juste? Une étude de juin 2014 concluait que le régime végane émet la moitié des gaz à effet de serre qu’un régime omnivore. La Chatham House, du Royaume Uni, aussi connu sous le nom de Royal Institute of International Affairs, vient de faire la lumière sur cette étude afin qu’on se penche sur l’impact des choix alimentaires de la population à la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP21 à Paris qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015. La Chatham House est pourtant timide face à ses recommandations comme en témoigne une entrevue de Laura Wellesley dans The Guardian et on ne présente pas le végétarisme ni le véganisme comme une solution.


La vidéo du Guardian qui suit en dit long sur la frilosité des médias vis-à-vis du véganisme.

 

Les gouvernements hésitent aussi à taxer la viande par peur de devenir impopulaires mais la Chatham House a aussi conduit une étude auprès de groupes dans 12 pays et cette étude conclut que la réaction du public ne serait pas aussi négative que cela vis-à-vis d’une taxe sur les produits d’origine animale. Des taxes sur la viande, les œufs, et les produits laitiers pourraient elles voir le jour suite à la COP21?

Est-ce que les participants de la COP21 entendront le message de la Chatham House? Que pourrait-on faire pour que le message soit entendu? Doit-on s'indigner de la timidité de cet organisme ou encore le féliciter de souligner un problème planétaire? La question n’est pas simple. Le problème est réel. Le message de la Chatham House n’est peut-être pas le même que celui des groupes qui font la promotion du véganisme mais il s’appuie tout de même sur des études sérieuses qui osent analyser le véganisme et propose des solutions qui pourraient améliorer le sort du climat. Ces études sont précieuses et tendent toutes à dire que le véganisme est LA diète qui émet le moins de gaz à effet de serre et cela devient de plus en plus difficile à ignorer. C’est une évidence et c’est une vérité qui dérange. Le fait qu’aucun des rédacteurs de l’étude de la Chatham House ne soit végétarien est peut-être à la source du message mitigé vis-à-vis du végansime et il n’y aurait donc là rien de surprenant. Cette histoire est à suivre car la COP21 n’est pas encore commencée, mais ça ne saurait tarder et j’ai bien hâte de connaître les développements concernant cette importante réunion sur les changements climatiques.

 

À lire (en anglais): Changing Climate, Changing Diets: Pathways to Lower Meat Consumption 

administrateur4

Alexandre Gagnon est le fondateur principal de l'AVM. Il aime le tofu à toutes les sauces et il est webmaster de l'AVM depuis sa création.


Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)