Scott Jurek : athlète!

Par Martine Girard

J’ai fait la connaissance de Scott Jurek pour la première fois dans le magazine Runner’s World. On y faisait la mention d’un livre qu’il venait de publier ou allait publier sous peu. Eat and Run (maintenant traduit en français sous le titre Eat and Run : Manger pour gagner). J’ai adoré l’article. Je l’avais découpé pour le relire éventuellement (oui, je suis étrange comme ça !). Vous comprendrez alors que je me suis rendue jusqu’au livre.

Mais, qui est Scott Jurek me direz-vous ? Scott Jurek est un homme extrêmement bien connu dans le domaine de la course ultra. Les courses ultras, ce sont toutes les courses qui dépassent la distance du marathon qui est de 42.195 km.

Mais Scott Jurek ne se contente pas de faire 43 km. Cet homme a fait et gagné une multitude de courses qui vont du 100 miles aux 135 miles, aux 167 miles, à courir 24 heures ou 48 heures… Des distances qu’on trouve longues, même en voiture. Lui, il les fait en course à pied !

Pourquoi parler de cet homme pour une chronique littéraire pour l’AVM ? Parce que Scott Jurek, de meat and potatoes guy, est depuis de nombreuses années un athlète vegan. Le livre raconte le parcours de l’homme autant dans la course à pied que dans le mode de vie vegan qu’il a adopté. Car oui, brisons les stéréotypes: des athlètes vegan, il y en a plusieurs. Et ce dans tous les domaines sportifs. Du monsieur muscle au football, au tennis, jusqu’à la course et en passant par plein d’autres. Et contrairement à la croyance populaire, aucun de ces athlètes ne manquent de protéines ou de nutriments, ni ne se sentent faibles. Bien au contraire. Scott Jurek a en effet gagné plusieurs titres prestigieux dans le domaine de l’ultra-marathon. Sans besoin de prendre des poudres quelconques ou de manger de produits d’origine animale! Seulement avec une alimentation saine, verte et contenant de vrais aliments plutôt que trop de produits transformés. On trouve d’ailleurs dans cette biographie certaines des recettes favorites de l’auteur.

J’ai vraiment adoré cette lecture, car elle rejoint deux passions qui me touchent : la course et l’alimentation. Et je vous dirais que même sans aimer la course, vous pouvez en retirer quelque chose. Bien sûr, il parlera d’une façon de manger qui vous plaira, mais il risque aussi de vous donner une sérieuse piqûre de motivation. Un bon coup de pied au cul comme on dit en langage plus châtié. Si ce n’est pour la course, c’est pour autre chose, car franchement, c’est un homme inspirant, qui a travaillé fort pour atteindre ses buts et repousser ses limites. 

 

« L'opinion exprimée dans le cadre de cette chronique, est celle de son auteur et ne reflète pas nécessairement l'opinion, ni n'engage l’AVM »


Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)