The Marshall Plan - À 13 ans d’un Armageddon de la santé

Par Caroline Hofmann, réalisatrice.

Le documentaire intitulé The Marshall Plan que j’ai réalisé, est l’histoire véridique de Edward N. Smith III, l’ancien maire de la petite ville de Marshall au Texas.

Ed Smith a reçu un diagnostic de cancer de la prostate en 2008 et très tôt il a choisi d’abandonner la voie du traitement médical conventionnel, optant plutôt un régime alimentaire à base de végétaux non transformés tout en restant sous surveillance médicale.

Après quelque temps, les médecins ont déclaré qu’Ed Smith ne montrait plus aucun de signes de cancer. Agréablement surpris et heureux de la nouvelle, lui et sa femme Amanda ont donc entrepris une mission afin d’aider les gens de leur communauté à adopter un mode de vie plus sain basé sur une alimentation végétale non transformée.

La nouvelle de la transformation de cette petite ville rurale d’environ 23 000 habitants s’est vite répandue dans le monde entier. En janvier 2014, le New York Times a publié un article mettant en vedette Ed et Amanda Smith.

Lorsque j’ai lu leur histoire, j’ai été inspirée à créer un documentaire sur la transition des habitants de Marshall. Après tout, chaque jour, 2 200 Américains en moyenne meurent de maladies cardiovasculaires. En outre, près de 2 milliards de personnes dans le monde sont en surpoids et 600 millions de personnes sont cliniquement obèses. On prévoit qu’en 2030, un Américain sur trois mourra d’une crise cardiaque. Si nous ne changeons pas la façon dont nous nous alimentons, nous sommes à seulement 13 ans d’un Armageddon de la santé.

Mon partenaire Roland Boeni est médecin et nous avons donc tous les deux commencé à investiguer auprès des citoyens de Marshall. Il était stupéfiant de voir comment des gens qui étaient autrefois malades et dépendants d’une foule de médicaments ont complètement transformé leur condition physique et leur qualité de vie en choisissant une alimentation végétale qui stimule la santé au lieu de la maladie.

Pour nous, il était impressionnant et époustouflant de voir des collégiens et des retraités assister aux mêmes événements et être également désireux d’apprendre les dernières découvertes scientifiques concernant la nutrition. Nous avons rencontré des gens qui avaient faisait jusqu’à 90 minutes de route pour assister à des repas partage végétaliens à Marshall. On retrouvait à ces événements des hauts fonctionnaires tels que le chef du service d’incendie ou le nouveau chef de police assis côte à côte avec les gens de la communauté. Nous avons été ravis de voir qu’il était facile de filmer partout où nous voulions, sans que personne ne tente de nous en empêcher ou ne nous exige une autorisation spéciale, pas même au supermarché ni pendant les réunions à l’Hôtel de Ville. Nous pensions que cela n’aurait jamais été possible dans une grande ville.

Cependant la petite taille de la ville posait parfois un défi, car un certain nombre de personnes que nous avons interrogées dans la rue nous ont dit être en désaccord avec l’initiative des Smith ou pensaient qu’elle était complètement stupide. Ceux-ci bien sûr voulaient garder l’anonymat. Il aurait été facile d’ajouter de telles scènes comme moyen efficace de créer des tensions dans le documentaire. Si nous avions tourné le film dans une grande ville, nous les aurions sans aucun doute utilisés tout en pixélisant les visages des gens lors du montage. Nous ne voulions toutefois pas les exposer, car ils font partie d’une petite communauté où tous se connaissent.

Nous avons donc coupé ces scènes et nous sommes plutôt concentrés sur le positif : des gens d’une petite ville rurale du Texas se sont engagés sur un chemin à la recherche des causes profondes de leurs maladies et à agir au lieu de simplement traiter les symptômes avec un flot de médicaments. Le documentaire se veut donc inspirant et porte le message suivant : « nous pouvons tous prendre notre propre santé entre nos mains. »

 

Pour voir le film, cliquez ICI

 

« L'opinion exprimée dans le cadre de cette chronique, est celle de son auteur et ne reflète pas nécessairement l'opinion, ni n'engage l’AVM. »


Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)