Portrait de Julie, végé depuis 2013

Écrit par : Martine Girard

 

Prénom : Julie 

Âge : 37, végé depuis janvier 2013

Membre de l’AVM, oui, non, depuis quand? : on and off depuis 2013. J’oublie de faire mon renouvellement!

Pourquoi es-tu devenue végé? Quel a été ton déclic?: En décembre 2012, j’ai décidé de regarder Vegucated en me disant : « Ils sont pas mal fous d’embarquer dans ce projet-là. »  Puis, je trouvais le documentaire intéressant. Au moment où elle a présenté le mini bout sur la souffrance animale (on s’entend que c’est super soft comme images), je me suis mise à pleurer. Je ne pouvais plus contribuer à ce mode d’élevage industriel.

Comment as-tu fait ta transition? : En phase d’essai et en petits pas de bébé. Je ne suis pas du type « cold tofurkey ». Je trouvais complexe ma transition vers le pesco-végétarisme, alors je m’éduquais à coup de livres et de documentaires. Après 2 mois dans mon test de végétarienne, j’ai écouté Forks Over Knives. La dimension des bienfaits sur mon alimentation m’a convaincue de faire un autre test de 3 mois de végétalisme. Mais pas avant d’avoir fini mon premier test de végétarisme, tsé, à cause du fromage, là. Puis, en avril 2013, je suis devenue végétalienne… pendant 1 an. Ensuite, je suis retournée vers le végétarisme environ 18 mois. Je savais que les produits laitiers nuisaient à ma santé et au bien-être des animaux, mais je me mettais la tête dans le sable. Puis, en janvier 2016, je suis devenue végane. J’ai fait le cours de 12 semaines de la Clinique Renversante avec Anne-Marie Roy. Ça m’a permis de dénouer mes derniers inconforts.

Comment ça s’est passé avec la famille? Les amis? : Après avoir expliqué à mon mari mon plan de tester 3 mois le végétarisme, il a trouvé que c’était une bonne idée. Il serait flexitarien pour 3 mois : végé à la maison et omni au resto. Après 2 mois, il a arrêté la viande complètement et on a suivi le même cheminement. Pour ma famille immédiate et les amis, ça se passe dans le respect. On apporte notre nourriture partout qu’on partage avec grand plaisir.

As-tu rencontré d’autres difficultés? Lesquelles? : La transition alimentaire était difficile. Je cuisine beaucoup et j’aime faire des recettes, mais j’avais peine à monter une assiette en ne commençant pas par « la star de l’assiette » (la protéine animale). Mais c’est passé!

Les effets positifs que ça a eus sur ta vie de devenir végé? : Je suis plus en santé qu’il y a 4 ans : mon cholestérol est normal, je n’ai plus le foie gras, je me suis débarrassée de 37 livres extra. J’ai plus de vitalité. Je connais mieux la nutrition. Je me sens bien.

Est-ce que l’AVM a joué un rôle dans ton cheminement? Si oui, lequel? : Le guide des restaurants a été mon premier contact avec l’AVM. Quelle belle ressource quand on devient végé! Je me réfère souvent au site, j’aime l’infolettre mensuelle. Je connais le monde végé américain, mais l’AVM me permet de savoir ce qui se passe chez nous.

Ton aliment préféré? ou ta recette préférée? : Patate. Patate. Patate. J’ai toujours adoré les patates. Sauf que je ne pouvais pas en manger beaucoup. Tsé : « Juste un peu de patates.  C’est engraissant. » Ben non! Ma façon préférée de les apprêter : gaufre de pomme de terre.  On cuit les patates au micro-onde, puis on les écrase dans le moule à gaufres antiadhésif (pas besoin d’huile) pendant une dizaine de minutes.  

Pourquoi être végé est-il important pour toi? : Un mode de vie végé, c’est du gagnant-gagnant pour tout le monde : les animaux, l’environnement, la planète, ma santé, etc.

Pourquoi voulais-tu témoigner et partager ton histoire ? : J’avais beaucoup de préjugés envers le mode de vie végé avant. Tsé, tous les classiques, je les ai dits : les protéines, on est faits pour manger des animaux, bacon, j’ai besoin de sang, le lait c’est bon pour les os, je ne pourrais jamais arrêter le fromage, etc.

J’ai voulu témoigner, car peut-être que je vais toucher une autre Julie quelque part. Peut-être qu’elle va avoir envie d’essayer 3 mois, puis qu’elle va tomber en amour avec sa nouvelle vie, puis qu’elle n’aura plus jamais envie de revenir en arrière.

 

L'opinion exprimée dans le cadre de cette chronique, est celle de son auteur et ne reflète pas nécessairement l'opinion, ni n'engage l’AVM.

Author: administrateur2

Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)