Faut-il manger les animaux?

Par Martine Girard

 

Je ne crois pas que Jonathan Safran Foer et son livre Faut-il manger les animaux? ait besoin de présentation. En fait, je vous ressors un peu un livre des boules à mites cette fois-ci. 2009 pour être exacte. 

 

J'ai lu plusieurs livres sur le végétarisme, le véganisme, des livres informatifs, des livres pratico-pratique, des livres de recettes (oui, oui, ça se lit), mais ce livre est sans conteste celui qui me revient le plus souvent en mémoire. Je suis devenue végétarienne peu après en avoir fait la lecture. Parce que. Parce que ça aurait été inconcevable de ne pas, à tout le moins, avoir été ébranlée par le propos. Aucune image. Mais des mots qui frappent. Des mots qui donnent envie de vomir, littéralement. Des mots qui donnent envie de pleurer.

J'ai beaucoup apprécié ce livre, car il ne se veut pas prêchi-prêcha. Il est informatif, journalistique. Prend des avis d'un côté comme de l'autre, expose différents points de vue. L'auteur laisse le lecteur se faire une opinion. Les sujets sont durs, exposés parfois bien crûment, mais pas le dans le but de verser dans un sensationnalisme quelconque. 

 

Pour tout dire, je repense souvent à ce livre. J'aimerais me placer au coin d'une rue et le distribuer aux passants. On se croit informés, oui. On sait qu'on se met la tête dans le sable, oui. Mais le propos du livre mérite d'être partagé. Ensuite, selon les valeurs de chacun, on pourra prendre des décisions. Ou pas. Mais je crois que tout le monde doit savoir. Sans se faire juger. Juste savoir. Et si vous êtes comme moi, un mot vaut mille images (oui, j'inverse les proverbes !). Je n'ai pas besoin d'images. Du moins, je n'en souhaite pas. Chacun ses sensibilités...

Recherche

Infolettre

Frenchfr-FREnglish (United Kingdom)